Produits par dégâts

Oïdium

Blumeria, Erysiphe, Microsphaera, Oidium, Podosphaera, Sphaerotheca, Uncinula

Description L’oïdium (Erysiphe spp., Oidium spp. ...) apparaît de préférence par temps sec. Un vrai champignon du beau temps! Le dépôt blanc de l'oïdium s'essuie facilement les doigts. Conditions favorables Il suffit d’un peu de rosée pour faire germer les spores. On constate généralement les premières infections à partir de la fin juillet. Dégâts Chaque espèce de plante a sa propre forme d'oïdium qui ne s’attaque pas aux plantes d’autres variétés. L’oïdium du rosier p. ex. ne touche pas aux concombres. L’oïdium forme un dépôt farineux blanc à la surface des feuilles. Celui-ci commence à s’étendre en forme d’étoile avec des fils de mycélium, puis il forme des taches rondes qui occupent finalement toute la surface de la plante. Cela réduit l'assimilation dans les feuilles et donc le rendement. Les feuilles jaunissent et meurent. Contrôle Dès que l’on aperçoit les premières taches, c’est que les spores ont déjà envahi la plante. Il faudrait donc contrôler régulièrement les plantes à partir du mois de juin et dès l’apparition des premières taches traiter préventivement toutes les plantes de la même espèce. Répéter le traitement tous les 7 à 14 jours afin d’éviter que la maladie ne s'étende davantage.
Oïdium
Illustration 1: début d’infection d’oïdium sur les fraises.
Illustration 2: oïdium avancé sur les rosiers.

Préciser le champ d'application

Toutes les catégoriesArbustesJardin potagerDans et autour de la maisonFruits, baies, vigneGazonJardin d'agrément

Produits par dégâts

Oïdium

Assortiment actuel
Plus disponible
Assortiment actuel
Plus disponible
Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen